Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Communiqués de presse

7EME SESSION DU CONSEIL MARITIME DE FAÇADE DE MEDITERRANEE

20/06/2014

La mer Méditerranée concentre 145 millions d'habitants sur ses rivages, 31 % du tourisme mondial,
25 % du trafic maritime international en transit et 10% des espèces recensées à l’échelle mondiale.
Face à ces enjeux, le Gouvernement met en oeuvre une gestion intégrée de la mer et des littoraux, pour
disposer d’une vision et d’une stratégie globales pour la mer et les littoraux.


En France métropolitaine, chaque façade maritime dispose d’une instance de concertation destinée à
orienter les politiques de la mer et des littoraux : le Conseil maritime de façade.


Le Conseil maritime de façade (CMF) de Méditerranée s'est réuni le vendredi 13 juin 2014 à la
préfecture de région Provence-Alpes-Côte-d'Azur, à Marseille, sous la co-présidence du préfet de
région, Michel CADOT, et du préfet maritime de la Méditerranée, le vice-amiral d’escadre Yves
JOLY.
Durant cette septième session, les membres du CMF ont examiné différents dossiers touchant aux
activités sous marines, aux énergies marines renouvelables, à l’organisation des usages en mer, et, plus
généralement, à la définition d’une stratégie de développement intégrée pour la mer et les littoraux de
Méditerranée.
Les points suivants ont notamment été abordés :
- le CMF a émis un avis favorable sur deux projets d’installation de recherche et
développement par grande profondeur au large de la côte varoise, le premier à des fins
d’observations astronomiques (projet « MEUST » porté par le CNRS), le second à des fins de
tests d’équipements sous marins (projet « ABYSSEA »)1 ;
- les travaux d’élaboration d’un document stratégique de façade (DSF), document de
référence pour la planification d’un développement durable des espaces maritimes et littoraux en
Méditerranée ont été engagés ;
- une méthode de travail permettant l’application de la feuille de route gouvernementale pour le
développement de l’énergie éolienne en mer, a été abordée ;
-un point d’information sur la stratégie « mouillage» des navires de plus de 80 mètres dans les
eaux intérieures et territoriales françaises a été présenté afin de mieux adapter les zones de
mouillages autorisées aux enjeux environnementaux.

1
Conformément aux dispositions du nouveau décret n°2013-611 du 10 juillet 2013 réglementant les
ouvrages et installations fixes en zone économique exclusive.