Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Communiqués de presse

Bilan 2015 des opérations de déminage par la Marine nationale en Méditerranée

02/02/2016
Bilan 2015 des opérations de déminage par la Marine nationale en Méditerranée

En 2015, en Méditerranée, la Marine nationale a procédé à la destruction de près de 440 munitions et obus en tous genres, ce qui représente près de 8.900 kg équivalent TNT. Dans le détail de ces opérations, le groupement des plongeurs démineurs de la Méditerranée (GPD Med) a « traité » 340 engins explosifs en 2015, ce qui représente près de 2.400 kg de matière explosive active détruite. Sur la même période, les chasseurs de mines tripartite basés à Toulon (CMT Capricorne, Lyre et Orion) ont procédé à la neutralisation de 100 engins explosifs, principalement des obus historiques, représentant environ 6.500 kg équivalent TNT.

La plupart de ces munitions sont signalées et reportées par des promeneurs, des plongeurs civils ou des professionnels de la mer (pêcheurs, etc…). Plus du tiers de ces opérations, notamment en ce qui concerne le GPD, se déroule en été lorsque les plages du littoral méditerranéen sont très fréquentées. Pour rappel, et par mesure de sécurité, il est recommandé de ne pas toucher ou de ne pas intervenir lors de la découverte d’un engin suspect. Il convient de signaler sa présence à la police, à la gendarmerie, ou aux pompiers qui pourront relayer l’information vers le CROSS Méditerranée et la Préfecture maritime de la Méditerranée afin de procéder, le cas échéant, à leur destruction.

Les unités de guerre des mines (GPD et CMT) de la Marine nationale contribuent à l’ensemble des missions dévolues au forces armées françaises en préparant et sécurisant les déploiements des moyens de la Marine nationale dans des zones d’opérations susceptibles d’être minées, et en garantissant et en assurant un accès en toute sécurité aux ports militaires et civils au profit des unités de la Marine nationale et du trafic commercial, notamment sur les littoraux français.

Sous l’autorité du Préfet maritime, ils agissent tout au long de l’année, sur alerte, pour procéder à la destruction d’engins explosifs découverts fortuitement.