Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Communiqués de presse

BILAN DE L'OPERATION DE POLICE DE L'ENVIRONNEMENT MARIN EN BAIE DE CANNES.

20/01/2014

Une opération de police de l'environnement s'est déroulée en baie de Cannes (secteur Nord de l'île Ste Marguerite) du 13 au 17 janvier. Elle a été précédée d'une semaine de travaux sous-marins préparatoires permettant de concentrer les corps-morts(1) à une profondeur supérieure à 4 mètres, afin de permettre l’intervention d’un baliseur.

Cette opération, de la compétence de l'Etat et supervisée par la délégation à la Mer et au Littoral des Alpes-Maritimes, visait à relever les corps-morts « sauvages » illégaux et les épaves dans le cadre de polices de l'environnement, sous l'autorité conjointe du Préfet Maritime de la Méditerranée et du Préfet des Alpes-Maritimes.

Les services de l'Etat ont été assistés par la Ville de Cannes et plusieurs entreprises spécialisées. Celles-ci ont contribué de manière bénévole à la préservation environnementale de la baie de Cannes.

Le baliseur "PROVENCE" du service des Phares et Balises de la Direction Interrégionale de la Mer Méditerranée est arrivé à Cannes le lundi 13 janvier. Il a servi de support à l'opération pour réaliser la mise à terre des différents objets.

Il a ainsi été retiré des fonds marins :

- 4 épaves de navires de plaisance;
- 200 corps-morts illégaux, dont 180 en béton ;
- environ 10 tonnes de métaux et matériaux sous diverses formes (moteur de camion, ancres, chaînes, tambours de machine, disques de frein de camion, pneus…).

A l'occasion de cette opération, cinq procès-verbaux de contravention de grande voirie ont été dressés à l'encontre de propriétaires de navires de plaisance encore présents sur zone, amarrés sur des corps-morts illégaux. Il convient de noter que les navires et leurs corps-morts n'ont pas été déplacés, compte tenu des principes de sécurité de la navigation maritime.

Cette opération s'inscrit dans la stratégie départementale de gestion du domaine public maritime pour l’administration des mouillages.


(1) Un corps-mort est un ancrage, le plus souvent constitué d’une dalle de béton, posé au fond de l’eau et qui est relié par un filin ou une chaîne à une bouée appelée coffre, afin que les navires puissent s’y amarrer.
 

Derniers Articles