Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Communiqués de presse

Destructions par la marine nationale d'engins explosifs au Frioul (Marseille)

18/02/2011
Le vendredi 11 février, des fusées d'obus et quelques obus datant de la dernière guerre, immergés près de l'ïle du Frioul, ont été découverts par des plongeurs et reportés aux gendarmes maritimes de Marseille. Immédiatement, le Groupement de plongeurs démineurs en Méditerranée (GPD Méditerranée) de la marine nationale a été alerté et a dépêché une équipe de plongeurs-démineurs pour préparer une opération de destruction. Parallèlement la mairie de Marseille a pris un arrêté municipal pour interdire la plongée et la baignade dans un rayon de 50 mètres autour de la zone de découverte.

Jusqu'au jeudi 17 février, l'équipe du GPD Méditerranée était sur zone ainsi que la vedette Bonne Mère du bataillon des Marins pompiers de Marseille pour préparer les opérations de destruction des explosifs découverts.

Vendredi 18 février 2011 vers 09h00, les explosifs ont été détruits par le GPD Méditerranée au large de l'île de Ratonneau au Frioul près de Marseille. Un dispositif adapté de sécurité avait auparavant été mis en place en mer et à terre avec le concours de la gendarmerie maritime et la police nationale. Un arrêté du préfet maritime de la Méditerranée avait été pris pour interdire la navigation et la plongée et la baignade pendant toute la durée des opérations. La mission du GPD Méditerranée s'est terminée vers 11h00 ce matin.

Au total, 680 fusées et 2 obus ont été détruits à l'occasion de cette mission. Les plongeurs-démineurs de la marine ont pu vérifier par la suite quu'aucuns engins explosifs ne subsistaient et qu'aucun impact de cette destruction sur l'environnement n’était visible.

Cependant la découverte de nouveaux engins dangereux de même type n'est pas exclue dans la zone. Une mission exploratoire du GPD Méditerranée sera menée ultérieurement dans ce sens. En attendant et par mesure de précaution, l'interdiction de baignade et de plongée autour de la zone de découverte au Frioul reste en vigueur.