Logo prefecture
Rechercher dans
Le CROSS Méditerranée coordonne la recherche d’un apnéiste aux Embiez
Le CROSS Méditerranée coordonne la recherche d’un apnéiste aux Embiez
18 mai 2020

Samedi 16 mai, vers 10h, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Méditerranée est alerté de la disparition d’un apnéiste dans le secteur du sud de l’île du Grand Rouveau, aux Embiez. Depuis l’embarcation d'où il s’est mis à l’eau, son accompagnateur et en effet sans nouvelles de cet homme de 20 ans depuis environ 3 heures.

Aussitôt, le CROSS Méditerranée dépêche sur zone la vedette SNS 164 est le semi-rigide SNS 665 de la SNSM, alors en entraînement en baie de Bandol. En parallèle, le CROSS engage le Panther de première alerte de la Marine nationale basé sur la base aéronautique navale de Hyères, ainsi que deux binômes de plongeurs subaquatiques du SDIS (Service départemental d’incendie et de secours) 83. Les nageurs sauveteurs de la SNSM, embarqués sur les embarcations présentes, localisent un corps, depuis la surface, vers 11h30, par 13 mètres de fond. Les plongeurs subaquatiques du SDIS 83, en plongeant sur la zone identifiée, permettent de confirmer qu’il s’agit de l’homme recherché. Les conditions météorologiques sur zone étaient favorables. 

Après enquête par l’officier de police judiciaire embarqué sur la vedette de surveillance maritime et portuaire Gantelet de la Gendarmerie maritime de la Méditerranée, le corps est remonté vers 13h à bord de la vedette Gantelet. 
  
Sans présager des circonstances dans lesquelles cet événement est intervenu, la Préfecture maritime invite  les plaisanciers et pratiquants d’activités nautiques à la plus grande prudence en ce temps de déconfinement. Après plusieurs semaines d’inactivité, il est plus particulièrement recommandé de :

  • Procéder à une reprise progressive des activités nécessitant de l’entraînement ;
  • Ne pas prendre la mer lorsque les conditions météorologiques sont très mauvaises ;
  • Ne pas partir seul et  prévenir de ses intentions un proche (lieu de mise à l'eau, destination, horaire estimé de retour,...) afin qu’il puisse, en cas d’inquiétude, contacter le CROSS Med par VHF (canal 16) ou par téléphone (196) ;
  • Disposer des équipements de sécurité obligatoires et en état de marche ;
  • Avoir un moyen de communication avec batterie chargée pour joindre le CROSS Méditerranée en cas d’urgence. 

*Image d'illustration