Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Communiqués de presse

Légère pollution maritime au sud de l'île de Porquerolles.

10/07/2010
Légère pollution maritime au sud de l'île de Porquerolles.Vendredi 9 juillet 2010 vers 13h30, le parc national de Port-Cros alerte le CROSS-Med de la présence de boulettes de couleur orangée de 5 cm de diamètre au sud de l’ïle de Porquerolles entre la grande cale et la pointe de la galère. Après prélèvement et analyse, ces boulettes sont de la paraffine colorée et solidifiée non toxique pour la faune et la flore.
Une entreprise diligentée par le parc national de Port-Cros a procédé au ramassage de boulettes dans le sud de l'île. Un sac de 100 litres a été récupéré dans la soirée.
La préfecture maritime dépêche sur zone l’hélicoptère Dauphin de service public de la marine nationale afin de vérifier la présence de pollution en mer. Le Dauphin détecte une petite étendue de pollution éparse de 100 m2 de couleur orangée à environ 1,5 nautiques (2,5 km) au Nord Est du Cap des Mèdes. Un prélèvement est réalisé par un plongeur du bord. Les prélèvements sont aussitôt envoyés au LASEM (laboratoire d'analyse, de surveillance et d'expertise de la marine) à la base navale de Toulon. le laboratoire confirme la nature de la pollution : paraffine colorée.
La Préfecture maritime envoie sur zone le bâtiment de surveillance, d’assistance et de dépollution (BSAD) Ailette avec à son bord des moyens anti-pollution : le chalut de récupération type Thomsea et une équipe anti-pollution de la base navale de Toulon. Ces équipes sont chargées de récupérer la pollution en mer.
Samedi 10 juillet 2010, vers 08h00, l’hélicoptère de la douane survole la zone pour effectuer une cartographie de la zone polluée afin de guider les moyens nautiques sur la zone. L'étendue de pollution éparse se trouve à 4,5 nautiques environ (8 km) au sud est de Porquerolles. Depuis 09h00, le BSAD Ailette met en œuvre le filet du chalut Thomsea pour récupérer les boulettes éparses localisées. En fin de matinée, 10 kg de paraffine ont été ramassés en mer.
Le Dauphin de service public a réalisé en fin de matinée un vol de surveillance, aucune pollution n'a été détectée. Le dispositif a été levé par la préfecture maritime à 14h00.

Une enquête de gendarmerie est en cours afin de déterminer l'origine de la pollution.

Derniers Articles