Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Communiqués de presse

Message du Préfet maritime de la Méditerranée

23/05/2012
« En plongée, ne surestimez pas vos forces ! »

A l’occasion du lancement de la saison estivale 2012, le préfet maritime de la Méditerranée lance une campagne de prévention des risques de la plongée en Méditerranée, en coopération avec les préfectures terrestres.

Le nombre de victimes en plongée ne cesse d’augmenter, 17 décès en 2011 contre 15 en 2010. Comme les deux années précédentes, le nombre de victimes en plongée représente un tiers des décès recensés en mer pour toutes les activités. « En plongée, comme en baignade, le bilan de ces dernières années me fait réagir. La population doit être sensibilisée aux risques d’une pratique en dilettante » déclare le Préfet maritime de la Méditerranée.

L’analyse des accidents réalisée les années passées montre que les plus graves d’entre eux touchent principalement des plongeurs expérimentés (niveau 3 ou 4), âgés en moyenne de 50 ans et plongeant au-delà de 40 mètres. Ceci pose de réels problèmes de prévention car ce public ne s’estime pas assez concerné par le risque d’accident. Ces personnes font surement preuves d’une confiance excessive en leurs capacités, oubliant peut être que nos capacités physiques évoluent au fil des années… Ce sport s’exerçant dans des conditions physiologiques très particulières, du fait de la pression sous-marine, une excellente condition physique est indispensable : « la première des sécurités en plongée, c’est de se connaitre soi-même et de ne pas présumer de ses forces » insiste le Commissaire Général Jean-loup Velut, adjoint du Préfet maritime chargé entre autres choses, du sauvetage en mer.

Avoir une bonne condition physique c’est :

Etre en bonne santé : on le vérifie en passant régulièrement des visites médicales,
Avoir une bonne hygiène de vie, c'est-à-dire bien manger, bien s’hydrater et bien dormir les jours qui précédent l’effort.
Ne pas oublier qu’il faut se sentir bien, ne pas être tendu ou énervé lors de la plongée, ce qui réduit considérablement les capacités respiratoires des individus.
Enfin, il est aussi nécessaire de prendre conscience que l’état de forme n’est pas le même, jours après jours. En effet, si l’un des trois critères précédents n’est pas respecté, cela se répercute immédiatement, même si en temps normal notre condition physique est excellente.

L’année dernière, le Préfet Maritime avait demandé aux Délégués de la Mer et du Littoral en Méditerranée de mener des actions de prévention sous forme de journées d’information. Elles s’articulent autour d’opérations de contrôle de clubs de plongée (de type « opération palanquée* ») et d’un rappel des consignes de sécurité en mer.
Cette année des assises de la plongée seront organisées en Provence Alpes Côte d’Azur, en Corse et en Pyrénées Orientales. Elles réuniront les acteurs de la plongé, professionnels et amateurs (fédération, clubs, associations, Direction de Mer et du Littoral et Direction de la Jeunesse et des Sports) lors d’une journée. « Cette année, j’ai souhaité que soient organisées dans chaque région des assises de la plongée. En liaison avec les services des préfectures, elles permettront aux professionnels de rappeler la réglementation et d’échanger avec les pratiquants sur la formation et les accidents en plongée sous marine (les conditions d’accidents et la mise en œuvre des secours). Elles auront pour but ultime d’améliorer les conditions de pratique de ce sport en répétant à tous les consignes de sécurité en mer » précise le Préfet maritime de la Méditerranée, le Vice-amiral d’escadre Yann Tainguy.

Les règles de sécurité qui s’imposent lors de la pratique de la plongée en mer :

Connaitre l’activité : apprendre les éléments clés de la pratique de la plongée et vérifier régulièrement son niveau de compétence auprès des clubs agréés.

Connaitre le milieu : consulter les prévisions météorologiques, appréhender les dangers de la zone d’activité, respecter les autres usagers.

Connaitre le matériel : entretien du flotteur et des équipements de plongée. Vérifier son équipement et son matériel de secours avant de plonger. Utiliser les mouillages mis à disposition. Mais aussi, mettre le pavillon alpha.

Se connaitre soi-même : vérifier sa condition physique et ne pas surestimer ses capacités. Ne jamais plonger seul.

« Ma mission est d’assurer la sécurité des personnes en mer, c’est pourquoi l’objectif premier de cette campagne de sensibilisation est de faire en sorte que la saison estivale 2012 soit la moins accidentogène possible… N’oublions pas qu’en mer, la première sécurité reste la prudence. Grâce à cette action, je souhaite permettre à chacun de ne revenir qu’avec de bons souvenirs de ses vacances » conclue Le Préfet Maritime.

_____________

* opération de type « palanquée » : c’est un double contrôle inopiné d’un club de plongée, se faisant à partir d’une vedette de l’Etat (affaires maritimes, gendarmerie maritime, douane, marine nationale). Le contrôle en mer est exercé par la gendarmerie maritime, qui vérifie les autorisations de plongée. La partie contrôle administratif est, quant à elle, assurée par la Direction de la Cohésion Sociale

Derniers Articles