Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Communiqués de presse

LA PREFECTURE MARITIME DE LA MEDITERRANEE APPELLE A LA PRUDENCE EN MER

02/04/2015

Les prévisions météorologiques du Week-end de Pâques rapportent une mer peu agitée près des côtes à forte au large et des vents de Nord-ouest encore relativement importants qui supposent de la prudence  (vents de 20 à 40 nœuds voire 50 nœuds dans le Golfe du Lyon samedi avec des creux de 0,5 mètre près des côtes à 4 mètres au large). Ces vents, qui peuvent varier d’une zone à l’autre, invitent à l’esprit de responsabilité et à des comportements vertueux pour tous les usagers de la mer.

La Méditerranée est en effet trompeuse. On s’y détend et pourtant elle tue. Sous l’apparente tranquillité du ciel bleu, et bien souvent par des actes imprudents, insouciants, improvisés, une sortie en mer, milieu naturel contraignant, mais aussi exigeant et difficile, peut devenir rapidement mortelle. Le vent souffle plus fort en Méditerranée qu’en Bretagne. Il complique la tâche des sauveteurs bénévoles et professionnels même expérimentés. La chute peut souvent être fatale lorsque les vents et les courants éloignent l’usager de son embarcation ou de son engin nautique.

Le bilan du CROSS MED (centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage) fait ressortir en 2014 une activité très soutenue avec des pics opérationnels lors des journées où le vent souffle très fort et, hélas, 44 décès dont 14 plongeurs. Plus concrètement, 72 % des opérations sont à relier à la plaisance et 12 % concernent les loisirs nautiques.

Les opérations de recherche et de sauvetage, si elles sont gratuites, ont un coût public pour la collectivité.

Pour rester l’acteur efficace de son sauvetage, il faut être entendu et vu à temps de jour comme de nuit pour être secouru au bon moment. Il faut en particulier pouvoir alerter le CROSS MED avec des informations les plus précises possibles.

Des bons réflexes de sécurité, ce sont des risques en moins pour tous, c’est surtout des vies épargnées et c’est aussi des interventions coûteuses évitées. Durand les épisodes de vents importants, les usagers inexpérimentés, mal équipés, en mauvaise condition physique doivent parfois apprendre à renoncer à toute sortie pouvant s'avérer dangereuse pour eux.

Derniers Articles