Téléchargement

Fichiers en téléchargement

Espace Jeune

Tout savoir sur la mer et sur le préfet maritime !

Dossiers

NAISSANCE D'UN PARC MARIN INTERNATIONAL

10/12/2012

Le 7 décembre 2012, le vice-amiral d'escadre Yann Tainguy, préfet maritime de la Méditerranée s'est rendu à Bonifacio à l'occasion de la signature de la convention du Groupement Européen de Coopération Territoriale - Parc Marin International des Bouches de Bonifacio (G.E.T.C - P.M.I.B.B.).

Cette nouvelle structure de coopération territoriale franco-italienne marque l'aboutissement de quinze années de collaboration transfrontalière entre l'Office de l'Environnement de la Corse (O.E.C) et le Parc National de la Maddalena (P.N.A.L.M.). Elle est chargée de promouvoir la protection, la gestion et la valorisation conjointe des ressources naturelles et culturelles des Bouches de Bonifacio. Elle a pour ambition de maintenir un équilibre, au bénéfice de l'homme et de la nature. Outil de coopération international, elle permettra notamment de renforcer et optimiser la sécurité maritime, de résoudre les problématiques liées à la fréquentation touristique et à la circulation des navires marchands dans le détroit. Responsable de la réglementation de la navigation, de la protection de l'environnement et de la lutte contre la pollution marine, le Préfet maritime de la Méditerranée a participé à ce titre à l'élaboration du dispositif actuel (Résolution du 19 mai 1988 de l'O.M.I. et arrêté préfectoral n° 84/98 du 3 novembre 1998 du Préfet Maritime de la Méditerranée) qui fixe les règles de la navigation des navires dans les bouches de Bonifacio en vue de prévenir les pollutions marines accidentelles. C'est donc tout à fait logiquement que le vice-amiral d'escadre Yann Tainguy s'est associé à cette signature de la convention européenne par M. Ghionga, Président de l'Office de l'Environnement de la Corse, et Monsieur Giuseppe Bohanno, Président du Parc National de l'Archipel de la Maddalena.

La Préfecture maritime de la Méditerranée avait par ailleurs participé à la rédaction de l'analyse stratégique régionale Corse, pour le développement d'espaces protégés, qui encourageait la création du Parc marin international des Bouches de Bonifacio.

Des actions telles que la conservation de la biodiversité comme les herbiers de posidonie et les biocénoses profondes, la préservation d'une ressource halieutique rare en harmonie avec l'activité de pêche artisanale, et un programme éducatif unique d'échanges permanents sur l'environnement avec les enfants sont les projets de G.E.C.T-P.M.I.B.B., au travers d'un plan de gestion commun aux aires marines protégées situées de part et d'autre du détroit. Cette convention européenne constitutive prévoit également de demander le classement des Bouches de Bonifacio au Patrimoine Mondial de l'U.N.E.S.C.O.

Corse et Sardaigne ont désormais leurs destins liés par les Bouches de Bonifacio.